Airbnb rapporte en moyenne 2 100 euros à ses hôtes en France en 2018, selon une étude menée par la plateforme de location de logements entre particuliers. La location de logements meublés sur Airbnb connaît un grand succès dans l’Hexagone, auprès des propriétaires urbains ou ruraux. Nombreux sont ceux proposant leur résidence principale ou secondaire en location régulière sur la célèbre plateforme américaine. Découvrons ensemble tout ce qu’il faut savoir pour déclarer correctement les revenus perçus grâce à Airbnb.

Faut-il déclarer les revenus perçus grâce à Airbnb ?


Les locations Airbnb sont considérées comme des locations meublées, et sont soumises à l’impôt. Néanmoins, s’il s’agit d’une résidence principale, les revenus perçus sont intégralement exonérés s’ils sont inférieurs à 760€ annuels. S’il s’agit d’une résidence secondaire, les loyers perçus ne doivent pas excéder 305€ par an pour être exonérés d’impôts. Même si les montants sont inférieurs, ces revenus doivent être déclarés à l’administration fiscale.

Une fois ces seuils franchis, la totalité des loyers sont soumis au paiement de cotisations sociales et d’impôts. Cela est valable y compris si vous ne louez qu’une pièce de votre résidence principale ou secondaire, telle qu’une chambre par exemple.

Sous quel régime juridique et fiscal faut-il les déclarer ?


Juridiquement, le propriétaire d’un logement loué sur Airbnb est tenu de déclarer ses revenus dans la catégorie Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), en tant que Loueur Meublé non professionnel.

Fiscalement, il peut bénéficier du régime « micro-BIC » ou du « régime réel ». Le régime micro-BIC s’applique dans la limite de 70 000€ de revenus bruts annuels perçus (il existe une exception pour les locations meublées effectuées sous le statut « meublé de tourisme » ou « chambre d’hôte »). Un abattement de 50% est applicable sur ce montant brut, correspondant aux charges théoriquement supportées. Sous le régime réel, il est obligatoire de déclarer les loyers nets perçus des locations Airbnb. Ce montant est directement imposé à l’impôt sur le revenu selon votre tranche marginale d’imposition. Il est également soumis aux prélèvements sociaux, à hauteur de 17,2%.

Comment déclarer les revenus perçus grâce à Airbnb ?

Avec le régime micro-BIC, il est nécessaire de remplir une déclaration 2042 C PRO. Il faut y déclarer les loyers bruts perçus, et inclure les frais de ménage ou d’entretien dans les cases 5ND, 5OD ou 5PD.

Avec le régime réel, il est nécessaire d’utiliser le formulaire 2031-SD. Le montant calculé à la ligne 4 du formulaire doit être renseigné dans la case 5NA ou 5PK selon le statut du déclarant. Ne pas certifier les comptes par un Organisme de Gestion Agrée entraine une majoration de 25% des revenus nets.


  1. Quel est le montant de l’abattement dont je bénéficie si je loue des chambres d’hôte sur Airbnb ?+-

    Les loueurs de chambres d’hôte bénéficient d’un abattement de 71% sur leurs revenus bruts, dans la limite de 170 000€ de revenus annuels. Le statut de chambre d’hôte doit être décerné par un organisme indépendant et déclaré en mairie.

  1. Comment choisir entre le régime micro-BIC et réel pour déclarer mes revenus ?+-

    Cela dépend de la situation personnelle du propriétaire. Le régime micro-BIC est plus avantageux si le montant total des charges est inférieur à l’abattement de 50% proposé. Dans le cas contraire, le régime réel est plus avantageux fiscalement.

  1. Quelles sont les charges déductibles du revenu brut imposable ?+-

    Les charges déductibles sont les suivantes : les frais généraux (intérêts d’emprunts, frais de gestion, taxe foncière), les frais de la plateforme, les charges de ménage, de personnel, les primes d’assurance, les amortissements, les provisions pour charge, les charges d’entretien et de réparation du bien.

  1. Les revenus tirés de l’offre Airbnb Expérience doivent-ils être déclarés ?+-

    Les revenus perçus dans le cadre du programme « Airbnb Expérience » doivent être déclarés et sont fiscalisés. Ils peuvent correspondre à des BIC ou des BNC selon la nature de l’activité proposée. Ils peuvent être déclarés sous le régime micro-BIC ou réel.



Sources :
https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1193762-airbnb-impots-2020/
https://www.tacotax.fr/blog/4743/declarer-airbnb-impots
https://www.corrigetonimpot.fr/airbnb-impot-simulation-case-revenu-2018-residence-5nd/

Les dernières nouveautés