Vous avez des enfants ? Qu’ils soient mineurs ou majeurs, il est possible, grâce à différents dispositifs, selon leur âge et leur situation de faire baisser le montant de vos impôts.

Cas 1 : la garde d’enfant « hors de chez vous »

Si la garde de l’enfant s’effectue hors de votre domicile, chez une assistante maternelle ou dans une crèche par exemple, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 50% des dépenses payées pour la garde. Cela ne comprend pas les frais de nourriture ou les déductions faites des aides familiales perçues au titre de la garde d’enfant. L’enfant doit avoir moins de 6 ans au 1er janvier de l’année des revenus.

Cas 2 : si vous embauchez une babysitter

Si vous avez recours à une nounou ou babysitter, alors vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt au titre des montants versés pour l’emploi à domicile. Le crédit d'impôt est égal à 50% des dépenses effectivement supportées, dans une limite annuelle de 12 000 euros, éventuellement majorée.

Cas 3 : les frais de scolarité

Si un de vos enfants à charge suit des études secondaires, c’est-à-dire au collège ou au lycée, et même durant ses études supérieures, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Ainsi, il est nécessaire que l’enfant soit à votre charge et s’il est majeur, il faut qu’il soit rattaché à votre foyer fiscal.
Deux conditions sont alors à remplir :
  • Que votre enfant ne soit pas lié par un contrat de travail.
  • Que votre enfant ne perçoive pas de rémunération. Il peut cependant être boursier et recevoir ses indemnités lors d’un stage obligatoire.
Le montant de la réduction dépend du niveau d’étude de l’enfant. Pour un collégien, la somme est de 61€. Pour un lycéen, 153€ et enfin pour un élève dans l’enseignement supérieur le montant est de 183€.
Il faut noter que l’enfant doit poursuivre ses études durant l’année scolaire en cours au 31 décembre de l’année d’imposition.

Cas 4 : si vous intégrez un enfant majeur à votre foyer fiscal

Il est possible d’intégrer un enfant au foyer fiscal de ses parents, s’il est âgé de moins de 21 ans jusqu’au 31 décembre de l’année d’imposition. Cela permet ainsi d’augmenter le nombre de parts du quotient familial.
Dans le cas où votre enfant est étudiant, il peut être rattaché au foyer fiscal de ses parents, s’il est âgé de moins de 25 ans jusqu’au 31 décembre de l’année d’imposition.
Dans les deux cas, il est nécessaire d’inclure dans la déclaration d’impôts, les revenus de l’enfant.

Cas 5 : si vous versez une pension à votre enfant

Dans ce cas-là, l’enfant qui est majeur réalise sa propre déclaration de revenus, il ne fait donc plus parti de votre foyer fiscal. Si votre enfant ne dispose pas de ressources financières nécessaires et suffisantes, vous pouvez lui verser une pension alimentaire. Il est ainsi nécessaire que l’enfant soit au chômage ou à la recherche d’un 1er emploi.  Cette pension est alors déductible de vos revenus.
Les conditions ne sont pas les mêmes si l’enfant vit chez vous ou pas et si les parents sont imposés en commun ou non. Par exemple, si l’enfant vit avec vous, la déduction s’élève à 3 542€.


  1. Si mon enfant suit des cours par correspondance, est-il possible de bénéficier de la réduction sur les frais de scolarité ? +-

    Oui, cela est tout à fait possible. Pour cela, il faut que la formation soit délivrée par l’intermédiaire du Cned, le Centre national d’enseignement à distance.

  1. Que se passe-t-il si mon enfant est porteur d’un handicap ? +-

    Les enfants en situation de handicap peuvent être rattaché au foyer fiscal de leur parent quel que soit leur âge. Cela permet ainsi aux parents d’avoir une augmentation du nombre de parts dans leur quotient familial.

  1. Si mon enfant est marié ou pacsé et/ou à charge d’enfant, est-ce qu’il est possible qu’il soit intégré au foyer fiscal ? +-

    Oui, cela est possible, jusqu’à 21 ans dans le cas général et jusqu’à 25 ans dans le cadre d’un enfant qui poursuit des études secondaires. Toutefois, cela ne permet pas d’augmenter les parts de votre quotient familial. Cela ouvre à un abattement sur votre revenu de 5 959€.





Sources :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2
https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/je-fais-garder-mon-jeune-enfant-lexterieur-du-domicile-que-puis-je-deduire
https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/deductions-liees-la-famille
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F9
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3085
 https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/emploi-domicile

Les dernières nouveautés