Dans des métropoles au prix de l’immobilier déjà élevé, les charges de copropriété sont une dépense supplémentaire non négligeable pour les propriétaires comme pour les locataires. La recherche de leur optimisation est souhaitée par de nombreux copropriétaires et locataires. Pour parvenir à cet objectif, il est nécessaire d’examiner chaque dépense, poste par poste. Des solutions peuvent être trouvées pour identifier les coûts superflus, et parvenir à alléger vos charges.

Qu’est-ce qu’une charge de copropriété ?


Les charges de copropriété correspondent à des frais généraux ou exceptionnels liés au fonctionnement et à l’entretien d’un immeuble. La copropriété désigne l’ensemble des propriétaires de l’immeuble concerné. Il s’agit souvent d’un immeuble, d’un groupement d’immeubles, ou même de plusieurs maisons individuelles.

La répartition des charges est définie dans le règlement de copropriété. Ce dernier doit être inspecté avec attention avant de signer un bail de location ou de devenir propriétaire d’un bien.  Les copropriétaires élisent généralement un représentant, appelé syndic de copropriété, pour prendre en charge l’entretien de l’immeuble. Il travaille étroitement avec le conseil syndical.

On distingue :
Les charges générales, qui incluent les dépenses d'entretien, la conservation et l’administration des parties communes. Les frais de gardiennage sont souvent les plus lourds au sein de cette catégorie
Les charges spéciales, qui incluent tous les frais d’équipements et les services collectifs tels que l’eau, le chauffage central collectif et les charges d’ascenseur par exemple

En moyenne, en France, les charges de copropriété s’élèvent à 22,3€ par mètre carré habitable et par an en moyenne. À Paris, elles sont de 40,4€ par mètre carré habitable par an en moyenne.

Comment réduire vos charges de copropriété ?


Pour limiter le montant des charges de copropriété, plusieurs possibilités existent. Tout d’abord, il est possible de limiter le montant des commissions prélevées par le syndic, en négociant directement un taux inférieur.

Ensuite, menez la chasse aux dépenses superflues ! N’hésitez pas à comparer certains contrats avec la concurrence, et à remettre en cause certaines conditions qui vous semblent surévaluées. Scrutez également votre contrat d’assurance pour traquer les clauses inutiles engendrant une augmentation de la prime annuelle.

Enfin, comparez les offres des différents fournisseurs d’énergie afin d’obtenir le tarif le moins cher. Par exemple, le coût du chauffage est plus faible si vous utilisez une chaudière au gaz plutôt qu’au fioul. De la même manière, différents prestataires existent pour fournir de l’énergie à des prix compétitifs.

  1. Comment est déterminée la rémunération d’un syndic de copropriété ?+-

    Les copropriétaires sont amenés à statuer sur un contrat de mandat du syndic. Ils fixent notamment la rémunération de ce dernier, exprimée en pourcentage des dépenses totales engagées. Les honoraires du syndic peuvent varier, notamment pour l’exécution de grands travaux. Ils sont exprimés en pourcentage du montant hors taxe des travaux à effectuer.

  1. Quels sont les points clés à ne pas manquer au sujet des charges de copropriété avant d’acheter ou louer un bien ?+-

    Plusieurs éléments doivent être scrutés : les clauses du règlement de copropriété, le montant des charges des années précédentes, le montant des travaux votés et non encore exécutés, l’échéancier des appels de fonds, les procès-verbaux des deux dernières AG et le dernier budget prévisionnel voté.

  1. Quel est le montant habituel des honoraires d’un syndic de copropriété ?+-

    En moyenne, ils ne doivent pas excéder 10% du montant total des charges de copropriété. Il est possible d’exercer votre pouvoir de négociation pour limiter ce montant.

  1. Pourquoi est-il obligatoire de séparer les dépenses courantes et les prestations exceptionnelles pour le syndic de copropriété ?+-

    Depuis le mois de juillet 2015, tous les syndics doivent séparer les dépenses courantes et les dépenses exceptionnelles rattachées à une copropriété. Cette mesure vise à améliorer la visibilité des prestations. Ainsi, cela facilite la gestion des dépenses pour les copropriétaires.



Sources :
https://www.immobilier-danger.com/Charges-de-copropriete-des-frais-378.html
https://edito.seloger.com/conseils-d-experts/copropriete/6-pistes-pour-reduire-vos-charges-de-copropriete-article-5599.html

Les dernières nouveautés