Après plusieurs années de hausse, la crise sanitaire du Covid-19 a plongé les marchés financiers dans une profonde incertitude. Qu’il s’agisse du choc pétrolier, de la bulle Internet, de la crise des subprimes ou de l’épidémie du Covid-19, les crises ont toutes un point commun : une capacité à changer les règles et les habitudes ancrées. Ainsi, les épargnants et investisseurs français s’interrogent sur les meilleurs placements à réaliser dans un contexte marqué par une réelle incertitude. Tour d’horizon.

Marché immobilier : que penser de l’environnement de taux bas ?


L’immobilier est souvent perçu comme une valeur refuge en temps de crise. Il est courant qu’une crise économique réduise le prix de l’immobilier. Cela signifie que des opportunités apparaissent pour faire de bonnes affaires.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :
  • Investir dans une SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) si vous manquez de trésorerie pour acheter un bien. Cela consiste à acquérir les parts d’une société dont l’activité est d’acheter ou louer un portefeuille de biens immobiliers. Il peut s’agir d’immobilier résidentiel ou commercial.
  • Les unités de comptes immobilières accessibles au travers d’un contrat d’assurance-vie
  • L’achat d’un bien, financé totalement ou partiellement par endettement. Vous pourrez profiter d’un environnement de taux particulièrement attractif.

Gardez à l’esprit que l’immobilier peut également être à l’origine de crises importantes, comme ce fut le cas en 2008. A cette époque le marché immobilier américain avait perdu 30% de sa valeur.

Comment convaincre les banques ?


Chaque crise économique apporte également son lot d’opportunités. En revanche, les banques peuvent être réticentes à l’idée de financier des projets perçus comme risqués. Pour parvenir à les convaincre, il est souvent nécessaire d’apporter un capital initial. Aussi, préparez efficacement vos arguments en amont de votre rendez-vous avec votre banquier. Démontrez que vos calculs de rentabilité sont fondés sur des hypothèses réalistes et sérieuses.

Focus sur les assurances emprunteurs pour convaincre plus facilement les banques


Le prix des assurances emprunteurs augmentent en période de crise, en raison d’un risque accru de défaut de paiement. Le coût de l’assurance emprunteur réduit votre taux de rentabilité interne global. En revanche, elle apporte une garantie importante vis-à-vis de la banque : en cas de défaut de paiement, les mensualités seront remboursées par l’assureur.

L’opportunité d’y souscrire dépend de votre profil de risque, de votre taux de rentabilité interne attendu, et du risque estimé de voir la banque refuser votre demande de financement.

  1. En période de crise, est-il préférable d’investir à long terme ou à court terme ?+-

    Il est plus judicieux d’envisager un horizon d’investissement à long terme pour lisser votre performance en fonction des fluctuations du marché. Revoir régulièrement vos objectifs à long terme permet de réajuster votre allocation d’actifs si besoin.

  1. Pour les jeunes investisseurs, dans quelle classe d’actifs est-il judicieux d’investir ?+-

    Les jeunes investisseurs possèdent souvent des horizons d’investissement plus courts, et ont une préférence pour la liquidité. Investir sur le marché Actions dans des valeurs sous-valorisées est une stratégie efficace. L’ouverture d’une assurance-vie peut aussi s’avérer judicieux.

  1. Pourquoi diversifier vos investissements en période de crise ?+-

    Particulièrement en période de crise, les marchés sont soumis à une importante volatilité. Ainsi, il est important de diversifier vos actifs entre le marché immobilier, les actions, les obligations ou les différents autres placements à terme.

  1. Quels sont les taux couramment pratiqués en 2020 sur les emprunts immobiliers ?+-

    En 2020, en moyenne, un crédit immobilier sur 10 ans peut être négocié avec un taux avoisinant 0,90%. Un crédit immobilier sur 20 ans peut être négocié au taux de 1,30% environ. Au-delà de 1,50%, le taux semble un peu élevé. Nous vous conseillons de faire jouer la concurrence pour trouver le meilleur taux, ou de faire appel à un courtier en crédits immobiliers.


Sources :
https://www.cafedelabourse.com/dossiers/article/6-des-idees-recues-investir-recession
https://www.tacotax.fr/guides/investir/comment-investir-en-periode-de-crise
https://www.les-investisseurs.com/dans-quoi-investir-en-cas-de-crise/
https://www.tacotax.fr/blog/6328/investissement-immobilier-crise

Les dernières nouveautés