La Banque Postale : présentation

La Banque Postale compte parmi les banques historiques françaises. Créée en 2005, elle est en effet l’héritière des services financiers de la Poste. La philosophie de la Banque Postale repose ainsi avant tout sur la proximité et la confiance au service de tous les citoyens. Aujourd’hui la Banque Postale réalise plus de 7 720 millions d’euros de produits net bancaire pour un total de bilan à 737 milliards d’euros.
Elle propose de nombreux services à ses clients, de la banque de détail à l’assurance en passant par la gestion d’actifs. Pour la gestion d’actif, la Banque Postale prend en charge la gestion, la création de produits financier, l’analyse, l’ingénierie financière et assure une relation commerciale de proximité. La Banque Postale Asset Management gère les fonds d’investissement proposés. Les 165 collaborateurs gèrent 52 milliards d’euros d’actifs. Ils ont développé une véritable expertise en ce qui concerne les investissements durables avec un engagement pour une gamme de produits 100% ISR (Investissement Socialement Responsable).

Dans quels fonds investir en 2021 ?

LBPAM ISR ACTIONS FRANCE C

Ce fonds d’investissement à vocation générale est une SICAV de droits français. L’indicateur de référence est le SBF 120 dividendes nets réinvestis.  L’objectif est de surperformer le marché français des actions avec une durée de placement recommandée de plus de 5 ans. Le FCP est investi à minima à 75% de son actif net sur les marchés actions et les 35% restant en titres de créance et instruments de marché monétaire, cela permet de contenir la faible volatilité de ces titres. L’OPC a obtenu le label ISR, ce qui signifie le fonds répondant à un cahier des charges précis en termes de critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Le niveau de risque de ce véhicule financier est de 6 sur 7.

LBPAM ISR DIVERSIFIE R

Ouvert depuis 2018, ce fonds a pour objectif de d’effectuer, une sélection d’OPCVM et de FIA, européens et français, au travers d’une allocation flexible du portefeuille entre les classes d’actifs (Actions et Taux). Cette sélection s’appuie sur la base de critères financiers et selon une méthodologie ISR. L’objectif de volatilité cible moyenne sur 5 ans glissants du FCP est de 8% (hors conditions exceptionnelles de marché). La durée de placement recommandée est ainsi au minimum de 5 ans. Le niveau de risque de ce véhicule financier est de 4 sur 7. Les frais d’entrée sont fixés au maximum à 2,5 % pour les souscriptions inférieures à 10 000 euros; 1,50 % pour les souscriptions supérieures ou égales à 10 000 euros et inférieures ou égales à 30 000 euros et 1 % pour les souscriptions supérieures à 30 000 euros. Les frais courants annuels sont fixés à 1.81% TTC. Il n’y a pas de frais de sortie.

Quelles mesures fiscales ?

Les OPCVM, ce qui comprend les FCP et Sicav, peuvent générer deux types de ressources : d’un côté, les plus-values lors de la cession et de l’autre, les revenus issus des instruments détenus (comme les dividendes) et qui peuvent être distribués.
En ce qui concerne les plus-values et selon le choix du contribuable, il peut soit être choisi de soumettre cette somme au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Autrement, la plus-value réalisée est soumise au prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux de 30 % (12,8 % d'impôt sur le revenu et 17,20 % de prélèvements sociaux). Dans le premier cas, il est également nécessaire de s’acquitter des prélèvements sociaux. Cela est similaire en ce qui concerne les revenus générés.
Dans le cadre d’un PEA, lors FCP et Sicav sont également soumis au PFU de 30% si la cession intervient avant 5 ans. En revanche, au-delà, il est possible d’être exonéré d’impôts mais toujours assujetti aux prélèvements sociaux.

Quelle stratégie d’investissement ?

Pour tout épargnant, il est pertinent de considérer plusieurs éléments avant d’investir comme par exemple, la durée de blocage de son épargne, le risque de perte en capital, … Si les performances passées des sociétés de gestion sont un indicateur qui peut être pertinent, cela ne peut présager la rentabilité future. Par ailleurs, il est recommandé de diversifier ses placements et de bien choisir les produits adaptés à votre profil et vos besoins, investissement de long terme ou non, dispositifs de défiscalisation, envie de sécurité….

  1. Suis-je exposé à un risque de perte en capital en investissant dans ces produits ?+-

    La plupart des fonds et Sicav présentent un risque de perte en capital. Cela ne convient pas forcément à tous les profils d’investisseurs. Si vous recherchez avant tout la sécurité, optez pour des fonds garantissant le capital placé.

  1. Dans quelle mesure la performance passée des fonds La Banque Postale peut m’aider à prévoir la performance future ?+-

    Les performances passées ne présagent pas les perfomances futures et ne sont pas constantes dans le temps, quel que soit le gérant d’actifs

  1. Quel est le niveau des frais dans le fonds LBPAM ISR ACTIONS FRANCE C ?+-

    Les frais d’entrée au sein du fonds LBPAM ISR ACTIONS FRANCE C s’élèvent à 2,50 %. Aucun frais de sortie n’est facturé. Les frais courants de gestion s’élèvent à 1,48% TTC. Aucune commission de performance n’est prélevée.


Sources :

https://www.meilleursfcpi.com/la-banque-postale-quels-sont-les-meilleurs-fonds-dinvestissement/
https://www.labanquepostale.com/legroupe/banque-et-citoyenne/labanque/presentation.activites.html
https://www.labanquepostale.com/legroupe/banque-et-citoyenne/labanque/presentation.html
https://www.labanquepostale-am.fr/media/publications/plaquette_corporate_lbpam_fr_page_bd.pdf
https://www.labanquepostale-am.fr/qui-sommes-nous
https://www.labanquepostale-am.fr/nos-fonds/detail-fonds/id/1116?fund=AMF&isin=FR0000003592&laposte=
https://www.labanquepostale-am.fr/nos-fonds
https://www.afg.asso.fr/lindustrie-de-la-gestion-financiere/societes-de-gestion/fiscalite-des-opcvm/
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21618#:~:text=Imposition%20de%20la%20plus%2Dvalue,20%20%25%20de%20pr%C3%A9l%C3%A8vements%20sociaux).

Les dernières nouveautés