Avec la crise de la Covid-19 de nombreux français où choisit de se confiner dans leur résidence secondaire rurale quand d’autres ont décidé d’investir dans ce type de résidence. Mais attention aux coûts cachés d’un tel investissement.

Qu'est-ce qu'une résidence secondaire ?

On distingue la résidence secondaire de la résidence principale. Dans une logique administrative, la résidence principale correspond au logement dans lequel le ménage demeure habituellement et effectivement avec les membres de sa famille. C’est donc là que se situent ses principaux intérêts professionnels et matériels. Ce lieu est donc lié par les activités professionnelles de l’individu ou celles de son conjoint. Chaque ménage ne peut avoir qu’un seul logement principal.
Dès lors, la résidence secondaire se définit par défaut par rapport à la résidence principale.
Par ailleurs, les distinctions se font aussi au niveau de la déclaration fiscale puisque seule la résidence principale donne droit aux avantages fiscaux. L’administration fiscale considère ainsi que cette résidence est une charge pour l’ensemble des foyers.

Quels sont les types de frais à prendre en considération ? (rénovation, relevés de bornage, plus-value pour la revente, clauses de votre contrat habitation)

Tout d’abord, qui dit résidence dit charges courantes telles que les factures d’électricité, d’eau ou de chauffage mais aussi Internet. Par ailleurs, à cela s’ajoute des frais d’entretien et de rénovation qui peuvent parfois être plus importants que pour la résidence principale, puisque la résidence secondaire est moins habitée, pas chauffée en hiver, le bien se dégrade plus rapidement. De plus si jamais vous envisagez la construction d’une piscine ou l’entretien de votre jardin, ce sont des frais non négligeables en matériel et en facture.

De plus, pour votre contrat habitation pourra être onéreux car étant souvent inoccupé votre bien sera plus sujet à des cambriolages.
Une taxe qu’il faut aussi prendre en compte est la taxe d'enlèvement des ordures ménagères calculée selon la valeur locative de votre maison ou appartement.

Par ailleurs, veillez à d’autres éléments clés comme les relevés de bornage, autrement dit le plan d’occupation des sols afin d’éviter tout conflit avec les voisins si jamais ces-derniers ne correspondent plus au cadastre.

De même, si vous envisagez des rénovations, pensez à vous pencher pour savoir si un plan d’urbanisme s’applique sur la commune pour réaliser vos travaux selon les normes en vigueur.
Lors de la revente de votre bien, la taxe sur les plus-value s’applique mais une exonération peut intervenir sous certaines conditions.



Sources :
https://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180706220.html
https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/je-me-prepare/residence-secondaire--comment-evaluer-les-frais
https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2018/07/18/le-vrai-cout-dune-residence-secondaire/
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34715
https://www.capital.fr/immobilier/residence-secondaire-a-la-campagne-nos-conseils-pour-limiter-les-frais-1305038

Les dernières nouveautés