Les SCPI sont des supports d’investissement méconnus (à tort) par une large partie des investisseurs. Elles offrent pourtant un profil de risque généralement équilibré, et des performances attractives. Aussi, le démembrement en SCPI est une pratique peu connue, qui présente pourtant des avantages non négligeables. Explications.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?


Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est un placement d’épargne dans un fonds d’investissement immobilier. En d’autres termes, une société fait l’acquisition d’un patrimoine immobilier qu’elle fait fructifier dans le temps pour le revendre en réalisant une plus-value la plus élevée possible. Il peut s’agir d’immobilier résidentiel ou commercial (bureaux, supermarchés, hôtels, sites industriels, logements, etc.) Le plus souvent, une SCPI diversifie ses investissements dans plusieurs types de biens immobiliers, pour limiter les risques et offrir un rendement régulier à ses investisseurs.

Qu’est-ce que le démembrement immobilier ?


Le principe du démembrement de propriété consiste à diviser la pleine propriété d’un bien immobilier en deux parties : la nue-propriété et l’usufruit. Ainsi, l’usufruitier possède le droit d’utiliser le bien pour son propre usage ou de le louer pour en percevoir des loyers. Le nu-propriétaire est propriétaire des « murs », et conserve le droit de disposer du bien en respectant les droits de l’usufruitier. On considère qu’il existe un démembrement lorsque le droit d’utiliser le bien, le droit d’en disposer et d’en percevoir les fruits ne sont pas réunis entre les mains d’une seule personne.

Quels sont les atouts du démembrement en SCPI ?


Utiliser le démembrement de propriété en SCPI consiste à ventiler la pleine propriété des parts de SCPI entre la nue-propriété et l’usufruit des parts détenues au sein de la SCPI. Il est possible d’acheter des parts en démembrement auprès de presque toutes les sociétés de gestion. Le nu-propriétaire se porte acquéreur des parts et en détient la propriété. Pendant ce temps, l’usufruitier perçoit les loyers.

Devenir nu-propriétaire de parts de SCPI est donc davantage destiné aux foyers fortement imposés ou voulant répondre à une donnée patrimoniale précise. Cela leur permet d’acquérir du patrimoine sans alourdir leur fiscalité. Si le nu-propriétaire acquiert ses parts avec de la dette, il pourra même déduire ses intérêts de son revenu net global.

L’usufruitier perçoit les loyers, et est imposable sur la base des revenus perçus. Le plus souvent, il s’agit d’une société souhaitant placer des liquidités.

  1. Comment investir dans une SCPI ?+-

    Il est possible d’investir au comptant, à crédit ou dans le cadre d’une assurance vie. Il est également possible d’acheter le capital sans les revenus, et vice-versa.

  1. Où acheter des parts de SCPI ?+-

    Il est possible d’acheter des parts de SCPI auprès de votre banque, de votre compagnie d’assurance, par l’intermédiaire d’un gérant de patrimoine, d’une société de gestion, ou sur des plateformes spécialisées en ligne.

  1. Investir dans une SCPI est-il plus sûr qu’acheter directement un bien immobilier ?+-

    La SCPI est un fonds d’investissement, généralement plus sûr qu’un placement immobilier classique grâce à la diversification du portefeuille d’actifs proposés. En revanche, il est possible de surperformer une SCPI en achetant directement un bien.

  1. Est-il opportun de faire appel à un professionnel de la gestion de patrimoine avant d’investir dans une SCPI ?+-

    Il n’est pas obligatoire de faire appel à un professionnel de la gestion patrimoniale pour investir dans une SCPI. Néanmoins, cela est vivement recommandé pour faire le meilleur choix en fonction de votre horizon d’investissement et de votre profil de risque.



Sources :
https://www.lerevenu.com/immobilier/scpi/scpi-les-atouts-insoupconnes-du-demembrement-de-propriete
https://www.capital.fr/votre-argent/scpi-le-bon-plan-du-demembrement-de-propriete-pour-preparer-sa-retraite-1347814
https://portail-scpi.fr/blog/demembrement-scpi/
https://www.lafinancepourtous.com/pratique/immobilier/les-autres-formes-de-detention-d-un-bien-immobilier/le-demembrement-de-propriete/le-principe-du-demembrement-de-propriete/

Les dernières nouveautés