Les taux d’impôts différent de manière très conséquente d’un pays à l’autre. Ne sont pas taxés et imposés de la même façon les différents éléments : revenu, consommation, capital,… Il s’agit ici de dresser une comparaison fiscale entre les différents pays. Ici, on fait principalement au classement réalisé par le cabinet de conseil Bradley Hackford qui s’intéresse chaque année aux pays où la pression fiscale est la plus faible sur les revenus.

Numéro 1 : Malte

En tête de ce classement on retrouve donc l’ile de Malte qui est un pays de l’Union Européen. Sa fiscalité est très avantageuse pour plusieurs profils économiques. Par exemple, pour tout résident fiscal établi à Malte, les revenus qu’ils soient rapatriés à Malte ou non, ne sont pas imposés. De même, les dispositifs fiscaux se montrent avantageux pour les entreprises car l’ile tente de favoriser au maximum les investissements étrangers.

Numéro 2 : Andorre

Ce micro-État voisin de la France présente également de nombreux avantages avec un taux d’imposition sur le revenu qui ne peut excéder 10%, une TVA très basse à moins de 5% ainsi que l’absence d’IFI ou encore de droit de succession.

Numéro 3 : Antigua et Barbuda

En troisième position on retrouve Antigua et Barbuda, pays situés dans les Antilles. Là-bas, les personnes physiques ayant la nationalité du pays sont exonérés d’impôt sur le revenu. Il est possible d’acquérir cette nationalité pour des étrangers mais cela a un coût : soit ils peuvent abonder le programme de citoyenneté du gouvernement pour 200 000 dollars, soit ils doivent acquérir un bien immobilier de plus de 400 000 dollars.

Numéro 4 : Royaume-Uni

Au pied du podium se situe le Royaume-Uni. Cette place s’explique par le fait que les résidents étrangers ne paient pas d’impôt durant les sept premières années dans le pays. Passé ce délai, un forfait est à régler.

Numéro 5 : Monaco

Autre voisin de la France, la principauté de Monaco offre des dispositifs fiscaux très avantageux. Ainsi, les revenus ne sont pas imposés sauf pour les résidents français. Il convient alors d’obtenir la nationalité monégasque, pour cela, il faut être en capacité de justifier un patrimoine très important.

Numéro 6 : Bahamas

Les plages paradisiaques des Bahamas peuvent apparaitre très attractives en termes de fiscalité car les revenus n’y sont pas taxés. Pour bénéficier de cet avantage, la condition est d’acquérir un bien immobilier d’une valeur minimale de 500 000 dollars.  

Numéro 7 : Ile Maurice

À l’ile de Maurice, les revenus sont imposés au maximum à hauteur de 15%. Pour devenir résident, plusieurs solutions existent parmi elles l’achat d’un bien immobiliser pour une valeur minimale. De même, les dividendes ne sont pas taxés sur l’ile.

Numéro 8 : Suisse

Autre voisin français, la Suisse sait attirer les contribuables étrangers et pour cause il est possible là-bas de simplement s’acquitter d’un forfait fiscal annuel de 100 000 francs suisses.

Numéro 9 : Émirats Arabes Uni – Dubaï

Là-bas, ni les personnes physiques, ni les sociétés ne sont taxées, de quoi attirer de nombreux étrangers.

Numéro 10 : Bulgarie

En fin de classement nous retrouvons la Bulgarie, avec un taux d’imposition des revenus de seulement 10%.

Évidemment d’autres pays peuvent présenter des avantages fiscaux intéressants pour attirer tout type de profil et de ménage.


  1. Qu’est-ce que l’évasion fiscale ? +-

    L’évasion fiscale relève à la fois d’optimisation et de fraude fiscale, à la frontière entre ces deux notions. Il s’agit ainsi de l’ensemble des moyens qui ont pour objectif de diminuer le montant des impôts dont une personne physique ou morale doit légalement s’acquitter. Cela prend forme par le transfert du patrimoine vers un pays où le régime fiscal est plus avantageux.

  1. Quel est le montant de l’évasion fiscale ? +-

    Il est difficile de chiffrer un tel phénomène, puisqu’illégal. Cependant, d’après le rapport du syndicat Solidaire-finances publiques, l’évasion fiscale atteindrait un montant de 60 à 80 milliards d’euros par an.

  1. Comment réduire son IR ? +-

    Il est tout à fait possible pour un foyer de réduire le montant de son impôt sur le revenu via différents dispositifs d’investissement, de défiscalisation. Des exemples phares sont ainsi des dispositifs immobiliers comme la loi Pinel ou encore l’investissement dans des PME ou ETI ainsi que les dons vers les associations.



Sources :
https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1194145-meilleurs-paradis-fiscaux-2017/
https://www.rendez-vous-en-andorre.com/fr/investir-s-installer-en-principaute/fiscalite-impots-et-taxes/article/impot-sur-le-revenu-des-personnes-physiques
https://www.malte-conseils.com/impots-fiscalite-a-malte/#Loptimisation_fiscale_a_Malte
https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1194145-meilleurs-paradis-fiscaux-2017/1194166-bulgarie

Les dernières nouveautés