Placement phare en matière de défiscalisation depuis sa création en 2007, le FIP Corse est devenu un véritable produit d’appel pour de nombreux gestionnaires de fonds. Parmi eux, Sigma Gestion, société de gestion indépendante régulièrement primée, spécialiste des FIP à rendement, qui s’est lancé sur le marché des FIP Corse avec le FIP Aliméa Corse Ambition 2026, en partenariat avec la société Doren.   

FIP Corse Aliméa : présentation

Le FIP Aliméa Corse Ambition est le premier FIP Corse lancé par le gestionnaire de fonds Sigma Gestion. Spécialiste des Fonds Communs de Placement à Risque (FCPR) et en particulier des FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) et des FIP « classiques » dont il est réputé pour soigner le rendement, Sigma Gestion propose pour la première fois à ces clients un produit placé nettement sous le signe de la défiscalisation. Aliméa répond en effet à tous les critères encadrant le statut de FIP « Corse » et octroyant à ses souscripteurs un avantage fiscal appréciable, bien au-dessus de ceux associés avec les FIP métropolitains.

Qu'est-ce qu'un FIP Corse ?

Un FIP Corse, fonctionne à bien des égards comme n’importe quel Fonds d’Investissement de Proximité. Ceux-ci récoltent des souscriptions pendant une phase préliminaire, jusqu’à la date de clôture prévue. Ensuite ils investissent le montant capitalisé dans des PME répondant à des critères précis. Celles-ci doivent employer moins de 250 personnes, et générer un CA inférieur à 50M€ par an. Leur activité doit être productive (pas de sociétés écrans, sauf holdings éventuelle détenant une société éligible) et non financière (artisanale, agricole, industrielle, commerciale, libérale, ou de service). Elles doivent avoir leur siège social dans l’EEE, ne pas être cotées sur un marché réglementé et exercer la majeure partie de leur activité dans la zone d’élection du fonds. En effet, ces derniers ont une vocation régionale, c’est-à-dire que leur objectif est de flécher au moins 70% de l’épargne récoltée vers des entreprises socialement et économique structurantes sur un territoire donné. Le champ d’action du fonds est défini au préalable et peu inclure jusqu’à quatre régions françaises ou européennes. Les FIP Corse ont un champ d’action plus réduit que leurs équivalents métropolitains puisque 70% de leurs souscriptions aux moins doivent être investies sur l’Île de Beauté, le reste pouvant être placé dans divers produits de rendement. Cette assise géographique plus réduite, qui vise à promouvoir l’investissement dans l’économie Corse, vient en contrepartie d’un avantage fiscal particulièrement intéressant (voir section suivante).

Quelles mesures fiscales ?

Comme les FIP Classiques, les FIP Corse bénéficient d’un mécanisme fiscal qui permet à ses souscripteurs de réduire leur imposition sur le revenu à la souscription et à la liquidation

  • À la souscription, les investisseurs en FIP Corse peuvent déduire jusqu’à 38% (loin au-dessus des 18% du FIP classique donc) de leur investissement de leur Impôt sur le revenu pour l’année d’investissement, le tout dans la limite d’un investissement de 12 000 euros pour un célibataire, et de 24 000 euros pour les contribuables dépendant d’un même foyer fiscal. La réduction de l’IR peut donc atteindre respectivement 4 560€ et 9 120€.

  • À la sortie : la plus-value éventuelle de liquidation du fonds est exonérée d’imposition au titre de l’IR. Les souscripteurs de FIP Corse ne paieront donc que la part sociale du Prélèvement Forfaitaire Unique, soit 17,2% au lieu de 30%.
Bénéficier de ces avantages fiscaux suppose toutefois de respecter quelques conditions en matière de durée de détention et d’absence de position dominante. La première condition, qui si elle n’est pas vérifiée ultérieurement peut conduire à la remise en cause de l’avantage fiscal initial, est la détention des parts dans le FIP Corse au moins jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant leur acquisition (il s’agit de la condition standard, commune à de très nombreux produits de défiscalisation). La seconde condition, qui vise à éviter que le FIP Corse soit détourné pour prendre le contrôle d’une entreprise, et l’exigence le souscripteur, son conjoint, leurs ascendants et descendants ne détiennent pas ensemble plus de 10 % des parts du fonds et, de manière directe ou indirecte, plus de 25% des droits dans les bénéfices des sociétés dont les titres figurent à l'actif du fonds. Ils ne doivent pas non plus avoir détenu ce pourcentage de droits au cours des cinq années précédant la souscription des parts.

Quelle stratégie d’investissement ?

Aliméa a pour objectif de gestion l’investissement du quota minimum (soit 70% de ses actifs) en PME éligibles au cadre du FIP Corse. La part non soumise aux critères de l’investissement régional de proximité (les 30% restants), sont investis en produits de rendement, en particulier des parts et en actions d’OPCVM ou de fonds d’investissements alternatifs (FIA) de droit français (monétaire, monétaire à court terme, obligations, etc…). Les entreprises sélectionnées pour figurer à l’actif du fonds sont des PME Corses dynamiques et implantées, actives notamment dans le domaine de l’environnement, du tourisme, des biens de consommation ou encore de la santé. Leur sélection se fait sur une analyse aboutie de leur potentiel de croissance et de leurs perspectives de développement, ainsi que la qualité de l’équipe dirigeante.
 

Présentation de Sigma

Actif depuis 1993, Sigma Gestion est un concepteur de solutions de capital-investissement ancien et reconnu parmi les acteurs français du marché. Devenu lui-même un gestionnaire indépendant, Sigma pratique une approche généraliste et occupe l’ensemble des champs de l’investissement en dette PME. Du lancement à la maturation, des phases d’innovation intense à la transmission et au LBO, Sigma intervient à tous les stades de la vie de l’entreprise en revendiquant un statut de véritable « partenaire de croissance », ne se contentant pas de financier les entreprises accompagnées, mais en leur apportant également expertise technique et financière, mise en relation avec son un réseau de partenaires institutionnels, et coaching des dirigeants.

Pourquoi choisir d’investir dans le FIP Corse Aliméa ?

Avec Aliméa, Sigma Gestion entre dans une nouvelle dimension et fait le pari de soutenir l’économie Corse, en plein essor, et son vivier d’entreprises dynamiques dans de nombreux secteurs pour concevoir un produit ambitieux offrant une perspective de défiscalisation très intéressante pour ses souscripteurs. En conjuguant l’expertise de Sigma en matière de gestion active de FIP, et l’excellente connaissance du tissu entrepreneurial corse apporté par la société Doren, le FIP Aliméa Corse ambition 2026 a tous les atouts pour être un excellent produit de défiscalisation et de placement productif dans sa catégorie.

FIP Aliméa Corse Ambition 2026

Gestionnaire

Sigma Gestion

Dépositaire

Royal Bank of Canada

Réduction de l’IR

38% du montant investi*

Frais d’entrée

5%

Frais de gestion

3,10% 

Valeur de la part

100,00 € hors frais d’entrée

Souscription minimale

1000,00 € hors frais d’entrée (10 parts)

Durée de placement

7 ans prorogeable deux fois 1 an

Droits de garde

0 % si les titres restent en nominatif pur chez RBC Investor Services Bank (banque dépositaire)

Valeur liquidative

Publiée semestriellement



* sauf publication du décret ramenant éventuellement ce taux à 30% pour 2020, comme prévu dans la LFI de décembre 2019


  1. Le placement en FIP Corse est-il soumis au plafonnement annuel des niches fiscales ? +-

    Oui, comme tout produit bénéficiant d’un avantage fiscal, celui-ci est pris en compte dans un plafond global en valeur absolue. La fraction déduite de vos impôts grâce à l’avantage fiscal du FIP Corse (4 560€ ou 9 120€ au maximum) compte dans ce plafonnement annuel des niches fiscales (actuellement 10 000 euros par an au plus).

  1. Peut-on contourner le plafonnement annuel des niches fiscales en investissant de plus petits montants dans plusieurs FIP différents ?+-

    Non, c’est le montant total de vos déductions d’impôts pour une année fiscale complète qui est pris en compte. En revanche, échelonner vos investissements sur plusieurs exercices fiscaux séparés vous permet de cumuler les réductions dans le temps sans les voir amputées par le plafonnement.

  1. Les rendements des autres FIP créés et administrés par Sigma sont-ils comparables avec celui d’Aliméa ?+-

    Aliméa n’a fermé à la souscription en juillet 2020, il commence donc seulement sa phase de gestion active et ses performances ne sont pas encore connues. Celles-ci ne pourront être évaluées que sur le long terme, et à la liquidation. Par ailleurs, quelle que soit la qualité d’un gestionnaire, les performances passées de ses fonds ne sont qu’un indicateur de la qualité de son travail de sélection mais ne peuvent pas constituer une garantie de rendement. Celui-ci dépend en effet de facteurs exogènes (la conjoncture, etc…) qui peuvent affecter la rentabilité de telle ou telle entreprise présente à l’actif. C’est le principe d’un placement à risque qui offre en contrepartie des perspectives de rendement plus importante que les placements dits « sans risques », et dans ce cas particulier, un avantage fiscal qui vient compenser le risque de perte en capital.

  1. Puis-je bénéficier du taux bonifié de 38% pour des FIP régionaux ailleurs qu’en Corse ? +-

    Non, le régime fiscal spécial n’est ouvert que pour les investissements en Corse et, depuis 2017, dans les collectivités françaises d’Outre-Mer. Les investissements en FIP dans les régions métropolitaines sont soumis au régime fiscal FIP classique.




Sources :
https://www.sigmagestion.com
https://www.sigmagestion.com/solutions/solutions-fermees-souscription/fip/
https://www.sigmagestion.com/solutions/solutions-ouvertes-souscription/fip-corse-ambition-2026/



Les dernières nouveautés